Après Shankhaprakshalana : khicheri et ghee

Après Shankhaprakshalana, il est très important de respecter quelques restrictions alimentaires.
Ainsi, les deux premiers jours, on se nourrit essentiellement de khicheri agrémenté de ghee (beurre clarifié). Le ghee est également recommandé les jours suivants.

Faire du ghee

Pour faire soi-même son ghee :

  • découper grossièrement une (ou plusieurs) plaque(s) de beurre, de préférence bio ;
  • amener ce beurre à ébullition, à feu doux, en enlevant régulièrement avec une cuiller la mousse qui se forme à la surface ;
  • arrêter le feu quand la partie solide du beurre (crème) se sépare de la partie liquide, c’est-à-dire au bout de 10 à 20 minutes (selon que la casserole a un fond fin ou épais) ;
  • laisser reposer 1 minute, pour que la partie solide tombe au fond de la casserole ;
  • passer le liquide dans un chinois de 1 à 4 fois (jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de crème) en jetant la crème au fur et à mesure.

Le ghee se conserve plusieurs mois dans un bocal hors du frigo.
Il s’utilise comme du beurre, pour la cuisson ou ajouté dans les plats.

Voir une vidéo
(Attention ! les vingt minutes indiquées sont valables uniquement si votre  casserole a un fond épais.)

Préparer du khicheri

Khicheri est un plat indien composé de riz, de lentilles et de légumes variés. La version classique est très épicée.

Celui qui convient après Shankhaprakshalana est beaucoup plus simple :

  • mettre dans une casserole la même quantité de riz et de lentilles corail (lavés au préalable) ;
  • couvrir d’eau froide (environ 3 centimètres d’eau au-dessus des ingrédients – à adapter en fonction des quantités) ;
  • porter à ébullition ;
  • baisser le feu quand l’eau commence à bouillonner ;
  • arrêter le feu et couvrir quand on ne voit plus d’eau dépasser au-dessus du mélange ;
  • attendre 5 à 10 minutes que toute l’eau soit absorbée ;
  • ajouter le ghee au moment de servir (1 cuiller à café par portion).

Pour parfumer ce plat un peu austère, il est possible de mettre du thym ou du curcuma pendant la cuisson (mais pas d’autres épices ni de sel).

Après 15 jours de réintroduction progressive des différents aliments, vous pourrez être intéressés par une recette plus « gourmande » de khicheri.
En voici une (vidéo en anglais)

D’ici là, saisissez l’occasion qui vous est offerte de goûter vraiment des aliments de qualité cuisinés simplement !

Pour en savoir plus sur Shanhkaprakshalana

Télécharger la fiche

Laisser un commentaire